Comment faire la couleur Terracotta ?

Pour ceux qui suivent les tendances en matière de décoration, le terracotta n’est certainement pas une nouveauté. En effet, malgré sa popularité du moment, cette couleur particulière existe depuis fort longtemps. Elle a d’ailleurs été classée à la tête des couleurs de l’année en 2015. Pour autant, il peut s’avérer intéressant d’apprendre un peu plus sur cette couleur. Découvrez dans la suite de cet article, les étapes à connaître pour faire la couleur terracotta.

Quelles sont les caractéristiques de la couleur terracotta ?

La couleur terracotta appartient à la gamme des couleurs oranges. C’est en effet un mix de couleur jaune et rouge à la fois doux et naturel. Elle existe sous plusieurs nuances : sombres, claires ou foncées. Elle est semblable à la brique de terre cuite, ce qui lui vaut son nom de terracotta ou simplement terre cuite en italien. Pour mieux comprendre son apparence, on peut considérer la couleur terracotta comme similaire à la terre battue au tennis. Dans le contexte de la peinture, la couleur terracotta est disponible sous diverses finitions dont le satiné, le velours, le mat et le brillant.

A voir aussi : Top 3 des logiciels gratuits pour aménager son intérieur

Cependant, l’aspect plus sombre de son coloris n’est remarquable qu’avec les finitions mat et velours. Elle est idéale pour une décoration d’intérieur, notamment grâce à son coloris profond qui correspond parfaitement aux pièces de vie d’une maison. Par ailleurs, le principal avantage de cette couleur est sa capacité à apporter une touche de chaleur aux pièces d’une maison. Il est donc plus simple de relooker un espace sombre en y apportant la couleur terracotta pour amener de la lumière.

Comment faire la couleur terracotta et où en trouver ?

Pour se procurer de la couleur terracotta, rien de plus simple. Il suffit de se rendre dans un magasin de bricolage, spécialisé dans la vente de peinture ou de chercher sur internet. Les prix de vente varient en fonction du type de peinture recherché :

A lire en complément : Comment transformer sa chambre en Aesthetic ?

  • Pour la couleur terracotta glycérophtalique : Prévoir au moins 10 €/litre.
  • Pour la résine de rénovation couleur terracotta : Prévoir au moins 80 €/litre ;
  • Pour la couleur terracotta de boiserie : Prévoir au moins 28 €/litre.

Pour obtenir la couleur terracotta, il suffit de mélanger deux couleurs naturelles que sont le jaune et le rouge pour avoir de l’orange. C’est cette première couleur obtenue qui sera mélangée avec d’autres nuances de couleur dont se servent les professionnels pour avoir du terracotta. Voici un récapitulatif des éléments à avoir à disposition pour faire la peinture terracotta :

  • Une palette pour les mélanges de couleur ;
  • De la peinture jaune et rouge ;
  • Des pinceaux ;
  • Une toile pour appliquer la couleur.

Cette toile va principalement servir à faire les essais du mélange obtenu jusqu’à parvenir à la couleur terracotta.

Première étape : Le mélange du rouge et du jaune

Pour faire en sorte que le mélange final obtenu soit parfait, il faut avant tout que la surface de travail soit nettoyée en profondeur. Il ne doit y avoir aucun déchet, pas de poussières, ni de peluches, etc. Il est aussi important que le ton final désiré pour l’orange soit choisi avant de commencer les travaux. Si le mélange se fait sur du papier, il faut superposer le ton suite à l’application d’une couche sur une autre pour obtenir la teinte finale. Néanmoins, si le mélange est fait sur une palette ou dans un pot, la tonalité obtenue sera différente de la précédente.

Deuxième étape : La réception

Pour obtenir l’orange du terracotta, il faut savoir que l’ordre de mélange des couleurs est le jaune sur le rouge et non le contraire. Le ton final obtenu est bien plus foncé et se rapproche plus de la couleur terracotta. Il faut aussi éviter que le pinceau utilisé contienne d’autres teintes pour ne pas fausser le résultat. Lorsque le mélange se fait sur une palette, il est plus facile d’obtenir rapidement des résultats satisfaisants. Il suffit de bien mélanger les couleurs à l’aide d’un couteau ou d’un pinceau exempt de tout autres couleurs.

Les règles de mixage sont totalement différentes lorsque le travail se fait avec des peintures à l’huile. Pour s’assurer que le rendu final soit bien orangé, il faut utiliser des nuances de jaunes et de rouges assez proches l’une des autres.  En faisant quelques pas en arrière pour admirer le mélange obtenu, on se rend compte qu’il est bel et bien ce qui est recherché.

Dernière étape : Les bonnes proportions

Il est indispensable que les bonnes proportions de jaune et de rouge soient appliquées. C’est d’ailleurs la dernière étape et la plus importante. L’équilibre entre les couleurs mélangées permet d’obtenir de l’orange classique. Si la teinture voulue doit être plus sombre, il faudra choisir les bonnes nuances de couleur et la bonne dose. Il faut aussi pour cela que le jaune excède un peu plus la dose pour obtenir l’orange de la couleur terracotta.

Il est également possible de rendre plus douce l’orange obtenue en y complétant de la couleur blanche qui donne vie à un briquet de ton pastel. Mais pour que la tonalité soit plus sombre, il faut éviter d’utiliser le noir. Enfin, pour l’obtention d’une teinte foncée, il est conseillé d’utiliser le gris foncé.