À quel moment couper les feuilles d’iris ?

Outre la plantation et la division, l’iris ne nécessite pas trop d’entretien. Il suffit de reprendre régulièrement du compost, d’arroser correctement, d’enlever les mauvaises herbes, et de couper quelques feuilles. En ce qui concerne la coupure des feuilles, vous devrez agir délicatement de peur de détruire la plante. Les feuilles ne doivent pas être arrachées à tout moment.

Le moment parfait pour couper les feuilles d’iris

Généralement après la floraison, les iris développent un feuillage désagréable à la vue. En effet, on note un assèchement progressif de ces différentes feuilles. Le phénomène commence souvent par les plus anciennes feuilles, qui perdent de leurs couleurs et de leurs textures petitement. Les déshydratations démarrent au bout des feuilles et évolue vers la base (point de jonction entre la feuille et le rhizome). Le processus dure de longs mois, et devient plus drastique lorsque la plante est attaquée par des bestioles ou par une maladie. On remarque dans ce cas, quelques taches ou plutôt une hétérosporiose. Ces signes annoncent qu’il est temps de couper les feuilles.

A lire également : Comment planter un plant de pivoine ? Quand et comment ?

On recommande souvent de commencer par enlever régulièrement les zones des feuilles qui sont atteintes. Mais, cela est possible uniquement sur de petits espaces, où toutes les feuilles sont bien visibles. Le mieux est d’attendre qu’une feuille sèche complètement avant de l’enlever. Il n’y a pas de fréquences fixes. Vous n’avez qu’à suivre l’évolution du feuillage.

Pour arracher les feuilles, tirez simplement sur le côté, c’est-à-dire latéralement. Si la feuille est entièrement asséchée, vous l’arracherez facilement. Dans le cas contraire, vous risquez d’abîmer le rhizome, ce qui peut être source de pourriture. C’est l’une des raisons pour lesquelles on demande de patienter que les feuilles soient complètement desséchées.

Lire également : Jardinier : voici comment payer votre jardinier

Le nombre de feuilles qu’il faut couper

Il n’y a pas de nombre recommandé, enlever juste ce qui n’est plus utile à la plante. C’est-à-dire les feuilles, complètement déshydrater jusqu’à la base. Veillez donc à ne pas enlever tout le feuillage. Les feuilles en bon état sont importantes pour la croissance de l’iris. Lorsque vous les enlevez toutes, vous obligez la plante à reconstituer totalement son feuillage. Ceci constitue un véritable gaspillage d’énergie. Si vous arrachez toutes les feuilles, la photosynthèse serait nettement en baisse, ce qui impactera les rhizomes.

Les iris aux meilleures feuilles

Il existe près de 300 espèces d’iris dans la nature. Chacune d’elles a ses particularités, c’est d’ailleurs pourquoi ils ont des noms scientifiques particuliers. Certaine iris se distinguent par la résistance de leurs feuilles. C’est le cas d’iris palida qui présente un feuillage beaucoup plus sain. Pour moins d’entretien, on conseille les iris sibrica. Leurs feuillages sont assez résistants et restent esthétiques malgré le dessèchement.