Quand faut-il vermifuger ?

Lorsqu’on est propriétaire d’un animal de compagnie, il est essentiel de veiller non seulement à ses habitudes alimentaires, mais aussi à ses comportements sanitaires. C’est dans ce sens qu’on inscrit le fait de prendre soin de le vermifuger comme il se doit. Quand on parle de vermifuger, on se demande alors quelle est la fréquence adaptée pour le faire et quand s’y prendre le mieux. Dans ce texte, nous vous apprenons davantage sur le moment idéal pour vermifuger votre animal.

Quels sont les différents facteurs qui influent sur la fréquence pour vermifuger ?

Il faut savoir que vermifuger son animal est soumis à une certaine fréquence. Celle-ci varie énormément selon plusieurs facteurs dont :

Lire également : Comment peut fonctionner une maison passive ?

  • L’âge de l’animal
  • Les changements de condition de vie de l’animal, comme un séjour dans un chenil par exemple
  • La région où l’animal vit
  • Le mode de vie de l’animal
  • Une possible maladie
  • La présence d’un enfant en bas âge

Quand faut-il vermifuger un petit ?

Lorsque vous possédez un chiot ou un chaton, il est important de veiller à sa santé de manière assez particulière. En effet, les chiots et chatons sont exceptionnellement fragiles étant donné qu’ils sont des nourrissons. De ce fait, ils possèdent automatiquement des vers puisqu’ils sont contaminés par le placenta de leur mère ainsi que par son lait. Il apparaît donc primordial de les vermifuger de manière assez fréquente.

A lire également : Comment évaluer le prix de rénovation d’une maison ?

Pour commencer, on fait lui faire sa première vermifugation 15 jours après sa naissance. Lors de son évolution, il faut penser à le faire tous les 15 jours jusqu’à ce qu’il atteigne l’âge de deux mois. Ensuite, il faudra le faire tous les mois jusqu’à ce qu’il ait 6 mois. Après cet âge, on peut penser à lui faire suivre les normes pour prendre les vermifuges.

Quand faut-il vermifuger un animal adulte ?

Si vous avez un chat ou un chien adulte, vous devez le vermifuger à des fréquences moins rapides que les jeunots. En effet, ceux-ci doivent être vermifugés aussi de manière régulière, mais modérée. Ici, la fréquence idéale est fixée à tous les trois mois, soit un quota de 4 fois par an. Il faut savoir que le fait d’habiter en ville ou à la campagne n’a pas grande conséquence sur la fréquence pour vermifuger son animal. Tout ceci parce que les deux environnements sont contaminés.

En revanche, si votre compagnon à 4 pattes est plutôt casanier et ne sort jamais, vous pouvez diminuer la fréquence d’administration. Celle-ci peut-être ramener à 2 fois par an, mais ça reste un minimum. Toutefois, il est préférable de s’en tenir aux 4 administrations par an. Ceci est d’autant plus justifié, car vous pouvez ramener des larves de vers dans votre logement avec vos chaussures et contaminer votre animal.

Quand vermifuger en fonction du lieu d’habitat ? 

Avec votre animal, si vous résidez dans une zone avec un peu trop de parasite, il faut augmenter le rythme d’admission des vermifuges. Ainsi, dans le sud de la France, la présence des moustiques et un réel problème. En effet, ceux-ci peuvent transmettre une espèce particulière de vers appelés vers du cœur. Les animaux, en présence de ces vers, peuvent rapidement être alités et mal en point. Alors, il faut veiller à vermifuger les animaux tous les mois même s’ils sont adultes.

Si par contre, vous emmenez votre animal en vacances avec vous, il vous faut prévoir une vermifugation un mois après le premier jour de vos vacances. Si vous avez l’habitude de laissé votre chien ou chat dans un chenil, il est plus indiqué de le vermifuger à son retour. Idéalement, il s’agit de le faire 3 semaines après son premier jour au chenil.

Par pur mesure de précaution, il est recommandé de vermifuger vos services normaux lorsque vous êtes de retour d’un voyage à l’étranger. Vous devriez aussi le faire à la suite d’une maladie.

Quelle fréquence est la bonne pour un animal en gestation ? 

Lorsque vous avez une chienne ou une batte en gestation, le calendrier de vermifugation est différent. Il en est de même lorsque votre animal allaite ses petits. Ici, il faut penser à les vermifuger avec un traitement adapté pour limiter les risques de transmission chez les chiots et chatons.

Si vous ne savez pas trop comment vous y prendre, n’hésitez pas à en parler à votre Vétérinaire. Celui-ci pourra s’en charger en même temps que les renouvellements de vaccins. Pour les prix de consultation, ceux-ci ne seront pas beaucoup majorés pour cet acte et ils pourront être remboursé par votre assurance animale.

Combien coûte un vermifuge ?

Quand il s’agit de prix des vermifuges, celui-ci est assez variable en fonction du conditionnement. En réalité, qu’il s’agisse de comprimé, pipette spot on, pâtes molles ou sirop, vous aurez des prix différents. Vous pourrez trouver certains sur internet ou en supermarchés. Ceux-ci paraissent d’ailleurs moins chers que ceux que vous conseille votre vétérinaire.

Cependant, vous devez faire attention, car ils n’ont pas tous la même efficacité. Certain parmi eux n’ont aucun effet répulsif et non traitant. Il. Est alors préférable de suivre les recommandations de son vétérinaire. Pour finir, certaines assurances acceptent un remboursement partiel des frais liés à la vermifugation d’un chat ou d’un chien dans le cadre de forfait de soins de prévention.