Comment entretenir une piscine correctement

Les piscines sont un endroit idéal pour se rafraîchir et se détendre, surtout pendant les chaudes journées d’été. Cependant, l’entretien régulier est essentiel pour assurer une eau propre et saine, ainsi qu’une bonne durabilité. Allons à la découverte de quelques astuces pour bien entretenir votre piscine.

Nettoyer la surface de l’eau

Les débris tels que les feuilles, les insectes et autres à la surface doivent être retirés régulièrement avec une épuisette. Ces éléments peuvent obstruer les filtres et causer des problèmes de propreté de l’eau. Pour cela, il est recommandé de nettoyer la surface de la piscine tous les jours ou tous les deux jours. L’utilisation d’un robot de nettoyage peut également être une option pratique.

A découvrir également : Guide complet des bâches de piscine hors-sol : types, avantages et conseils d’achat

Nettoyer les filtres de la piscine

Les filtres de la piscine jouent un rôle important dans la qualité de l’eau en éliminant les impuretés et en assurant une circulation adéquate de l’eau. Plusieurs filtres peuvent être utilisés dans votre piscine. Cela peut être les modèles à sable, cartouche ou diatomées. Quel que soit votre choix, vous avez l’obligation de les nettoyer toutes les deux semaines pour assurer leur efficacité. Cela peut être effectué à l’aide d’un jet d’eau ou d’un produit nettoyant spécifique.

Faire usage des produits chimiques pour désinfecter l’eau de la piscine

Des produits chimiques comme le chlore ou le brome sont nécessaires pour désinfecter l’eau de la piscine. De plus, ils aident à l’éradication des bactéries et des algues. Le choix du produit dépend :

A découvrir également : Comment construire une piscine en béton ?

  • du type de piscine ;
  • des préférences personnelles ;
  • des caractéristiques de l’eau.

En effet, le chlore est le plus couramment utilisé sous différentes formes, à savoir : galets, granulés et liquide. Le brome est une alternative plus douce et plus stable, mais plus coûteuse. Les doses recommandées varient en fonction du volume d’eau de la piscine et des conditions environnementales.

Vérifier régulièrement le volume d’eau dans la piscine

Le volume d’eau de la piscine doit être maintenu à un niveau optimal pour assurer un fonctionnement efficace des équipements de la piscine. Cela est aussi indispensable pour éviter les problèmes de propreté. Le niveau idéal est généralement situé au milieu de l’ouverture des skimmers.

Il est recommandé de vérifier régulièrement le volume d’eau de la piscine. En cas de forte évaporation ou de fuites, il peut être nécessaire d’ajouter de l’eau plus fréquemment. Cependant, vous ne devez pas remplir la piscine à un niveau supérieur que celui recommandé, car cela peut causer des problèmes de débordement.

Nettoyer fréquemment la piscine

Un brossage régulier des parois et du fond de la piscine aidera à éliminer les algues et les sédiments du fond. Pour le faire, vous devez utiliser une brosse spécifique pour ne pas endommager le revêtement de la piscine. Il est recommandé de brosser les parois et le fond au moins une fois par semaine, en fonction de la fréquence d’utilisation. Cela facilitera une réduction de l’utilisation de nettoyants et maintiendra la pureté de l’eau.

Couvrir la piscine lorsqu’elle n’est pas utilisée

Cette astuce est utile pour réduire la perte de chaleur et d’eau, ainsi qu’à éviter l’accumulation de débris. Plusieurs options de couvertures s’offrent à vous pour couvrir votre piscine. Il s’agit des modèles :

  • solaires,
  • d’hivernage,
  • automatiques.

Il est avantageux de couvrir la piscine lorsqu’elle n’est pas utilisée. Cela doit être fait particulièrement pour les longues périodes d’inactivité.

Contrôler régulièrement le pH de l’eau de la piscine

Le pH est un élément crucial pour la qualité de l’eau de votre piscine. Il doit être vérifié régulièrement afin d’éviter une croissance excessive d’algues, des problèmes de peau et des yeux irrités chez les nageurs. Un pH trop élevé peut aussi entraîner une accumulation de tartre sur les parois et le fond de la piscine, ce qui rend son nettoyage plus difficile.

Pour mesurer le pH, il existe plusieurs options : vous pouvez utiliser des bandelettes réactives ou un kit à gouttes spécialement conçu pour cet usage. Les résultats doivent ensuite être interprétés en fonction du niveau recommandé pour votre type de piscine. En général, le pH idéal se situe entre 7,2 et 7,8.

Si le pH est trop bas (cela signifie que l’eau est acide), il faut ajouter un produit alcalinisant tel que du bicarbonate de soude ou du carbonate de sodium pour corriger le taux. Si inversement il est trop haut (cela implique que l’eau soit alcaline), dans ce cas-là on utilisera plutôt un produit acidifiant tel que l’acide chlorhydrique ou sulfurique.

Pensez à bien contrôler régulièrement le pH du bassin au moins idéalement chaque semaine (plus fréquemment lorsqu’il fait chaud) afin d’ajuster rapidement si nécessaire les niveaux adéquats pour maintenir une eau propre et claire tout en évitant toute irritation susceptible aux baigneurs.

Entreprendre des travaux de maintenance réguliers pour éviter les pannes et les problèmes de fonctionnement de la piscine

En plus des précautions à prendre pour les produits chimiques, pensez à bien couper complètement la pompe lorsque l’on envisage une intervention. Cette mesure simple permettra notamment d’éviter que des corps étrangers ne se retrouvent aspirés ou n’endommagent le matériel lorsqu’il sera en marche.

Les filtres doivent être nettoyés régulièrement car ils retiennent toutes les impuretés présentes dans l’eau. Si vous utilisez un filtre à cartouche, cette dernière devra être changée tous les 2-3 mois selon son état et leur utilisation fréquente peut entraîner rapidement son encrassement. Il existe deux techniques courantes pour entretenir ce type de filtre : le rinçage à haute pression ou le trempage dans un produit spécialement conçu pour cet usage.

Quant aux filtres à sable ou encore diatomées, ils nécessitent un entretien plus conséquent et régulier tels qu’un lavage au contre-courant (backwash) du sable une fois par semaine minimum durant la période estivale ainsi que le changement total de ce dernier environ tous les 5 ans suivant l’utilisation et la qualité du sable en question.

Effectuer ces travaux de maintenance réguliers peut paraître fastidieux, mais cela évite bien des tracas et des coûts onéreux à long terme.