Quand un bébé arrive dans la maison, il faut un temps d’adaptation. Si vous prenez des mauvaises habitudes ou ne réfléchissez pas en amont aux modifications à prévoir, cette période peut durer des années. Voici une liste d’erreurs à ne pas faire.

Ne pas préparer la chambre d’enfant

Un enfant doit bénéficier de son espace seul ou avec un ou plusieurs de ses frères et sœurs. N’attendez pas le dernier moment pour lui concocter sa chambre sous peine que la précipitation nuise à la réalisation. Idéalement, il faut une place pour dormir, une autre pour ranger les affaires et si possible, un espace pour jouer.

Négliger la superficie prise par un enfant

Un bébé est tout petit, mais la place que prennent les matériels dont il a besoin est énorme. La chaise de bébé est le meilleur exemple. Dans une cuisine, elle requiert le double de superficie d’une chaise pour adulte. Anticipez en aménageant votre cuisine. Si vous ne pouvez pas vous permettre cette espace libre, prenez une chaise haute compacte et pliable qui se range très facilement chaque soir.

Oublier les rangements

Les affaires se multiplient vite entre les vêtements et les jouets. Des caisses de rangement ou une armoire devient rapidement indispensable, sinon, vous aurez dans toutes les pièces de la maison des objets qui traînent. Pour que s’occuper du bébé soit plus facile, essayez d’avoir du rangement dans toutes les pièces principales (chambre, cuisine, salon, salle de bains).

Tout prévoir sans arbitrage possible

Les semaines avant la naissance, vous allez établir tous les scénarios possibles pour que le bébé se sente bien dans la maison. Vous réfléchissez à la mise en place de son berceau, de sa table à langer et quand il vient enfin à la maison, vous mettez en place vos plans. Or, parfois, tout n’est pas comme vous l’auriez souhaité. Le bébé dort mal avec un lit donnant face à la porte ou alors, il se laisse déconcentrer par son frère quand on change sa couche. Dans ces cas, soyez souple et sachez modifier vos aménagements.

Tout changer pour le bébé

L’excitation et la joie suscitées par l’arrivée du bébé n’empêchent pas de s’imposer des limites. Certains parents commettent l’erreur de tout transformer. La maison perd son ancien charme et les habitants finissent par ne plus s’y retrouver. Pis, après quelques mois, l’impression de vivre seulement pour le bébé viendra vous hanter.
Gardez donc des pièces comme elles étaient auparavant. C’est notamment le cas de la chambre parentale qui reste votre havre de paix et le lieu d’intimité pour le couple, avec seulement une petite place faite pour l’enfant.

Laisser un commentaire